Bienvenue. BLOG SPOTTED
Bienvenue. BLOG SPOTTED

Bienvenue chez NetIsca - SITE/BLOG en continuition.

J'essaierai de faire de mon mieux pour apporter selon le plan de mon site un meilleur contenu à chaque nouvel article. Merci.

Livres de la Pléiade, pour littéraires. Et pour ceux qui aiment se nourrir l'esprit.

Ceci est une édition de luxe parfois non illustrée. Seuls les plus brillants écrivains y sont édités.

 

La Bibliothèque de la Pléiade regroupe les oeuvres de chaque auteur en un ou plusieurs tomes.

Ce qui est fascinant avec les différents auteurs est la qualité d'expression et le génie par lequel ces chefs d'oeuvres furent créés.

Il y a toujours dans ce monde, des personnes à part entière, qui illuminent les autres et leurs font découvrir les secrets de l'esprit.

Si vous aimez le théâtre, la poésie, les contes, les romans bien écrits, cette édition est faite pour vous.

 

Si vous n'aimez pas lire ou réfléchir à propos de sujets pourtant essentiels à l'esprit des peuples, alors la conversion serait favorablement envisageable.

Car il est toujours bien d'avoir chez soi quelque chose pour nous animer.

Exemple de curiosité et de projection

Ce qui nous sert de support ressemble à ce que l'on peut avoir notion de.

Si "a priori" il y a transformation de l’esprit et du corps selon un schéma préférentiel (CAD expliqué selon des faits réels) et déterminé de par une évolution positive, le future crée une illusion intuitive (non réalisée encore) et amène le sujet à une existence à rationalité limitée dans le temps où il dégage son aspect primordial (son être présenté) en rapport à ses perceptions, etc… ce qui veut dire que si l’on conçoit une réalité future dans l’ensemble des états fictifs ou réels, on admet que l’objet et l’être, sont liés pour acheminé un ensemble d’effet causal et indispensables quant à la disposition de son devenir. A contrario est-il nécessaire de penser que les choses sont liés à l’histoire et non au paraître ? Ce qui forme le tout est un ensemble actionné par les distinctions élémentaires (les attributs conscients) et nécessaires (réceptions actionnaires) pour la préservation de l’image ou de l’égo. En d’autres termes il ne s’agit non pas de penser selon un schéma instinctif mais un développement rationnel visant l’existence par valeur, donc par vertu. Car une valeur positive est toujours schématisée vers un but précis donc un devenir presque accompli. Par conséquent la fin utilise le moyen mais nécessite une transaction illusoire entre l’être et le devenir. Car on ne peut pas penser à quelque chose sans l’avoir imaginé ou juste créer consciemment par l’intermédiaire des sens et de l’esprit. Ce qui amène la personne à modifier le « semblant » par sa volonté d’être.

 

Source : Le monde comme volonté et représentation, Arthur Schopenhauer.

Et, Mémoire sur les sciences occultes, du même auteur.

Une citation :

 

impregnî vitales, désirius malus, invertia relativita existientalism no sol est

 

Ta liberté, garde la pour te souvenir qu'un jour tu étais quelque chose,

Effectue un court instant de patience, avant de te retrouver coincé là où tu ne peux pas l'être,

 

Apportes le silence aux « fractionnistes », car ils ne savent vraiment que sous peine de s'en emparer,

Puise la chance par son mot, car son symbole est obsolète.

 

 

Titulaire de ma conscience, cogito ergo sum est solo

Providentiellement lié entre elles par les natures de faits ?

Les natures constructives et en adéquation avec elles-mêmes sont suivant un schéma interne en rapport à ses manières de proliférer et de concevoir une puissance atomistique réelle et concevable de par les éléments fondateurs de celles-ci. Ceci dit une éclosion de synthèses amène la direction des variations vitales par domination empirique, non. Ce qui veut dire qu’en tout point de vue il y a altération de l’essence prédestinée à être, et donc conçue pour un devenir meilleur sans cette synthèse. Car artificiellement, cette sublimation de conscience n’existe pas. Par liaison en tout point de vue, il y a prédominance énergique et donc vitale entre elle pour un jugement sur elle-même d’abord et ainsi dit pour amener une raison à se sophistiquer par sa propre vertu.

Source : Descartes par la recherche de perfectionnisme interne à l’individu.

Eléments fondateurs : natura efectionis par les règles essentielles

Variations vitales : ou simplement transformées

Domination empirique : selon les facteurs « d’incantation »

Devinette, évidemment amorphe

Se plaire est une étape du bonheur de par ses vertus.

 

Dans un coma il n'y a aucune responsabilité propre, c’est-à-dire on ne peut négocier soit même en rapport à sa définition de vivre véritablement. Donc un rêve n'est pas vital ni nécessaire pour accomplir son propre destin. On ne peut échapper à sa complaisance (se plaire à vivre par exemple) par l'intermédiaire de sa propre volonté (de par ses attributs) dans un coma ou dans un rêve. Le rêve est relatif au néant d'après ma science, et donc un acheminement inconscient de par sa propre raison, à entrevoir les choses réelles. Surtout de par leurs formes existentielles.

 

 

Existence : les choses telles qu'elles paraissent

Essence : leur substances d'émanation

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Tous droits réservés à son auteur. Instructions mais copie illégale. Ainsi que la connaissance des droits liés à l'individu. Selon l'’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle (CPI) qui dispose que « l’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial ».